LCTO  »  Informations voyageurs  »  Qui sommes nous ?  »  UNESCO au Luxembourg

UNESCO

Patrimoine mondial de l'UNESCO

Des bastions et des remparts de plusieurs mètres d’épaisseur, des portails crénelés, des chemins de ronde aménagés sur des rochers de grès escarpés, des meurtrières effrayantes – l’imposante infrastructure de la ville-forteresse de Luxembourg, qualifiée autrefois de “Gibraltar du Nord”, était si impressionnante que Goethe, lors d’un bref séjour en ville en 1792, lui a dédié les lignes suivantes: “Sans avoir vu Luxembourg,il est impossible de s’imaginer ces bâtiments militaires aménagés les uns contre et au-dessus des autres.” Or, le meilleur témoignage de la grande admiration que le célèbre écrivain vouait à la ville de Luxembourg est la note suivante: “On trouve ici une telle harmonie de grandeur et de grâce, de gravité et de douceur qu’il est dommage que Poussin n’eût eu l’occasion d’employer son magnifique talent à reproduire un pareil paysage.”

D’autres artistes ont été tout aussi marqués par la grandeur de la forteresse. Ainsi, le peintre paysagiste anglais William Turner a réalisé une série d’aquarelles mettant en scène les audacieux ouvrages fortifiés et l’écrivain luxembourgeois Batty Weber a qualifié la “Corniche” aménagée sur un imposant rempart de “plus beau balcon d’Europe”.

De premiers bastions plutôt modestes ont vu le jour dès 963, lorsque le comte ardennais Sigefroi a construit un château fort sur le rocher du Bock, posant ainsi la première pierre en vue de la fondation du pays. Les puissances étrangères qui dominèrent le Luxembourg au cours des siècles suivants renforcèrent continuellement la forteresse. Bourguignons, Espagnols, Français, Autrichiens et Prussiens ont tour à tour cherché à dresser des murs de plus en plus puissants.

Des ingénieurs de renom, dont Sébastien Le Prestre de Vauban, architecte de places fortifiées sous Louis XIV,ont façonné Luxembourg et en ont fait l’un des bastions les plus stratégiques de tout le continent. Les constructions les plus marquantes sont les casemates souterraines qui datent de la période des dominations espagnole et autrichienne. Ces labyrinthiques galeries de défense et d’approvisionnement sont aujourd’hui l’une des principales attractions de la ville.

Même si de nombreux remparts ont été démantelés de 1867 à 1883, les vestiges de la forteresse témoignent de manière spectaculaire de l’histoire mouvementée de la capitale du Grand-Duché. Les puissants bastions de même que le centre tout aussi historique de la vieille ville figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Découvrez les ouvrages fortifiés souterrains de l'ancien Gibraltar du Nord, en l'occurence les casemates du Bock et de la Pétrusse!

Admirez le panorama depuis le Chemin de la Corniche !

Parcourez les remparts de la forteresse sur les traces de Wenceslas !


 

UNESCO

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus