Contemporary Art Exhibition

LIDIA MARKIEWICZ

From
To

Where

Galerie Schortgen

When

Wednesday 24 05 2017: 10h00

About the event

Temper of Time
Lidia Markiewicz
Née en Pologne, elle vit et travaille au Luxembourg depuis 1976. Diplômée en 1972 de l'Ecole
supérieure en pédagogie de Wroclaw, auprès du professeur Bronislaw Chyla, elle se spécialise à
la fois en éducation des arts plastiques et en réalisation d'affiches de théâtre. Entre 1986 et 1988,
elle étudie à l'Académie européenne des Beaux Arts de Trèves.
Depuis 1975, elle à son actif nombreuses expositions personnelles et collectives en Europe et en
Australie. Elle enseigne les arts plastiques et la pédagogie en art dans différentes écoles et
structures d'enseignement au Luxembourg. Par ailleurs, elle dirige son propre atelier d'art pour
enfants et adolescents, le Kanner Konscht Atelier et elle est l'auteure de programmes didactiques.
Elle a obtenu plusieurs prix, notamment celui de l'Art Sacré en 2000, La Croix du mérite décernée
par la République de Pologne en 2008 ainsi que le prix de la ville de Legnica en 2015. Elle
organise de nombreux événements artistiques et culturels, notamment au parlement européen à
Bruxelles ou une exposition dans le cadre de l'art créé par des femmes, à Londres en 2001.
Elle est membre du LAC (Lëtzebuerger Artisten Center) au Luxembourg et de Grupa X en
Pologne. Elle est auteure de deux publications: Babie lato, édité en 1997 et La joie de créer, éditée
en 2014 avec le soutien du ministère de la culture du Grand Duché du Luxembourg.
"Pour la cause d'un art suspendu
Une toile, un tableau, une peinture, le spectateur s'entraîne à y trouver les points de sa stabilité,
identifier l'ordre, la structure qui lui accordera la possibilité de s'approprier l'image, pour l'assumer.
Pour l'artiste polonaise la tâche ne sera pas aisée parce que son geste de peintre revendique
l'engagement, l'acceptation d'un temps de recherche et de découverte, l'intuition de sa condition
de patience. (...) D'une certaine manière, Lidia Markiewicz, fait revivre (...) la cause d'un art
suspendu en bordure de la réalité, qui ne cherche pas à excuser ou à définir, mais propose la
turbulence d'une initiation. Des peintures demi-abstraites, des courbes étranges, des traces, des
rondeurs, des lignes ovoïdes, cette volonté de la forme il nous faudra la subir avant de pouvoir la
distinguer, y goûter le bonheur et la souffrance (...)."
Marianne Wathelet, critique d'art
Back to agenda

Localisation

Adress

Galerie Schortgen