nature

Prenez la vie côté nature !

Vibrer au rythme d’une capitale et jouir de ses vastes espaces pour s’évader en pleine nature, c’est le luxe de la ville de Luxembourg. Le poumon vert des villes basses, les nombreux parcs du centre-ville et les majestueuses forêts bordent la capitale.

Retour aux attractions

Nature & détente à Luxembourg-Ville

Sur les 5173 hectares que compte la ville de Luxembourg, pas moins de 1/4 sont occupés par des espaces verts. De 1871 à 1878, l’architecte paysagiste français Edouard André a fait aménager un parc généreux sur les vestiges de la forteresse. Traversé par des avenues disposées en rayons, il entoure une partie importante du centre-ville jusqu’à aujourd’hui. En 1906, le fils d’André, qui avait repris le bureau de son père, a réalisé le parc dans la vallée de la Pétrusse, une idyllique vallée verdoyante, qui sépare le centre-ville et le quartier de la gare.

D’autres “oasis vertes” sont le jardin du couvent de l’hospice du Pfaffenthal ou encore les jardins le long de l’Alzette, à proximité de l’Abbaye Neumünster. Ces derniers profitent du microclimat au pied du rocher du Bock et portent des légumes, des herbes médicinales et même des vignes. Aux bords de l’Alzette et de la Pétrusse, des jardins d’ouvriers exploités par des particuliers côtoient des parterres aménagés de manière écologique. Dans le quartier du Limpertsberg, on peut se promener sur les traces des rosiéristes, dont les cultures produisaient autrefois des fleurs exportées dans le monde entier. Les magnifiques roses du Luxembourg ont même trouvé leur place à la cour de l’empereur de Chine.

La périphérie immédiate de la ville comprend les grandes zones forestières du “Bambësch”, du “Gréngewald” et de Kockelscheuer, tandis que la vallée de l’Alzette entre le Grund et Hesperange invite à des promenades à pied ou à vélo sur les traces des anciens barons du drap et de leurs usines.